Les Açores - Août 2012

Publié le par 3LFOTO

 

Les Açores sont un archipel d'îles portugaises, au large du Portugal continental, en plein océan atlantique.

Ces îles sont exclusivement d'origine volcanique, issue de la conjonction de 3 plaques tectoniques :

  la plaque Eurasienne (la "nôtre")

  la plaque africaine

et la plaque américaine.

Ces plaques ayant tendance à s'écarter, elles génèrent de très nombreux tremblements de terre et des failles donnant l'occasion à la chaleur terrestre de s'exprimer...

 

Nous sommes allés uniquement sur la plus grande île : San Miguel. 60 x 20 km env.

Elle témoigne de l'activité volcanique en de nombreux endroits :

  des cônes volcaniques en veux tu en voilà

  2 énormes Caldeiras (Sede Cidades et Furnas)

  de nombreuses sources chaudes

  et des manifestations de type solfatare (eaux bouillonnantes, vapeurs, et autres manifestations sulfureuses nauséabondes...).

 

L'autre conséquence "géographique" de cette activité est une île sortie des profondeurs, donc avec beaucoup de falaises, peu de plages et du sable noir...

 

La localisation en pleine océan donne au lieu, une météo très humide puisque les montagnes arrêtent les nuages.

San Miguel est surnommée l'île verte (no comment !).

La végétation est donc luxuriante avec des falaises vertes : on se croirait un peu à la Réunion.

 

Bien sûr, en Europe de l'Ouest, tout le monde connaît l'Anticyclone des Açores et la question qui revient est forcément :

"mais qu'il y a -t-il donc aux Açores quand l'Anticyclone est chez nous ?"

1 carambar à celui ou celle qui a juste !

Envoyez vos réponses sous pli discret avec enveloppe timbrée pour la réponse.

 

Les portugais locaux sont très accueillants et prêts à vous aider. Pour exemple cette femme qui insistait pour nous emmener en voiture (nous étions quand même 4) pour faire nos courses au supermarché le plus proche quand on lui a demandé où se trouvaient les petits commerces...

 

L'île est peu développée au niveau tourisme et on se retrouve au calme en plein mois d'Août !...

L'île est surtout visitée par les Portugais du continent et quelques étrangers.

Pour exemple, nous n'avons rien trouvé d'explicite sur l'histoire volcanique de cet archipel alors qu'il y a forcément moyen de faire un musée à ce sujet. Nous sommes allés visiter l'observatoire volcanologique de l'île en espérant trouver quelques explications voire quelques mesures de tremblements de terre (il y en a tous les jours, sans qu'on les sente forcément), et bien raté ! il s'agissait en fait d'un musée de minéraux (on a même vu des roses des sables...). J'ai été maudit par ma propre famille !... rendez vous compte !

 

Heureusement, nous avons découvert des petits gâteaux locaux (Qeijadas da Villa Franca do Campo) qui ont eu un succès plus que certain dans la famille !

 

Bref, revenons à l'île, en quelques photos...

 

      Ci dessus la plus grande Caldeira de Sede Cidades. On devine aisément l'effondrement gigantesque qui a laissé place à ces falaises toutes recouvertes aujourd'hui de végétation.

 

DSC0011

 

 

 

DSC0026

Vue sur la route qui longe le lac de cratère.

 

DSC0057

Arum sauvage accroché aux falaises de l'île.

 

Un lac de cratère, tout vert... dedans, autour.

 DSC0205

 

Un autre lac de cratère, perdu dans les nuages. Brrr... pas chaud chaud !

DSC0292

 

 

 

DSC0197

Vue de l'intérieur de l'île.

 

DSC0278

Plantation de Thé. Le fameux thé des Açores, comme chacun sait...

 

DSC0270

Non moins connue, la plantation d'ananas : évidemment, sur l'île, on déguste ceux qui sont cueillis mûrs sur pied : un délice...

Savez vous qu'il faut 18 mois pour avoir un ananas ?

Et encore parce qu'il est stressé pour accélérer la croissance : le stress consiste à enfumer la serre pour leur faire croire à un incendie : du coup, les pauvres ananas, ils se dépêchent de se reproduire ! Sinon, au rythme naturel, il faudrait environ 7 ans pour avoir un ananas !!! ça vous en bouche un coin, non ?

Eh ben, on apprend ça aux Açores !

 

DSC0304 1

Les solfatares de Furnas : manifestations permanentes mais irrégulières et qui se déplacent au fil du temps, de l'activité thermique de l'île. Qui a encore oublié de mettre les oeufs au frais ?

Cette chaleur est exploitée par les locaux pour faire cuire des mets (non moins locaux) à l'intérieur de la terre.

Les habitants s'en servent comme d'un four : ils creusent des trous dans le sols dans lesquels ils viennent poser leur pot en terre rempli de viande et de légumes pour faire cuire pendant 3h environ leur pot au feu local...

DSC0306

ici, mise en place du pot dans le sol...

Un gardien de la zone (avec le piochon) gère les places avec un système de N° écrit sur une planchette en bois. Très moderne.

On voit en arrière plan, derrière le gardien, un trou refermé par un monticule de terre.

Nous avons goûté ce "pot au feu" dans un restaurant à côté : le goût est fort et surprenant : on pense que le goût du soufre se transmet un peu aux aliments : grimaces parmi les plus jeunes...

 

DSC0283

Une autre conséquence de la géothermie est de pouvoir se baigner dans des sources chaudes, naturelle ici ou domestiquée en grand bassin à Furnas. L'eau n'est pas belle car ferrugineuse.

L'eau est tellement chaude qu'il est difficile de tenir sous la cascade...

Une autre source est accessible en pleine mer (enfin au bord) : quelle bonne surprise de plonger dans l'Atlantique à 30°C : un délice.

On sent l'eau chaude qui vient des rochers alentours et les vagues de la mer qui nous refroidissent et qui nous permettent de tenir !  succès garanti ! 

 

La "capitale" de l'île est Punta Delgada, ici avec sa porte historique.

 DSC0005

 

 

DSC0003

Beaucoup d'églises, au Portugal...

 

 

DSC0007

Vue sur le port de plaisance de Punta Delgada avec en arrière plan le volcan de Furnas.

 

DSC0084

 

DSC0192

un peu la Bretagne, non ?

 

DSC0247

 

 

 

Autre curiosité complètement incroyable sur l'île : quand on passe un certaine altitude, on traverse les nuages et on accède à une sorte de "No man's land" où on peut voir des vaches lilliputiennes !...

Isabelle en plein ramassage de vaches !...mais ça fait quand même beaucoup de travail pour des mini steacks...

DSC0168

 

A bientôt...

Publié dans vacances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo 12/02/2013 16:04

J'aime bien regarder tes photos Lolo ! Elles nous donneraient presque envie d''aller aux Açores r ! Sérieusement cette île mérite en effet un séjour, tant c'est verdoyant et sauvage. Et maintenant
qu'on sait tout sur l'ananas et le pot au feu, on pourrait épater plus d'un habitant !
bisous

Aline C 12/02/2013 14:35

Quels jolis instantanés d'ailleurs... Je suis impressionnée par les lacs de cratères, moi qui croyais tout connaître à ce sujet comme je viens du pays des Volcans.
Ce sont vraiment des paysages inhabituels !
Et concernant la maturation de l'ananas, comme le dit souvent ma grand-mère "tu t'coucheras moins bête"...
A bientôt !

yves 11/02/2013 23:26

Elles sont bien tes photos: j'ai toujours en tête d'aller à Santorin depuis que j'avais vu ton album grec.
En voyant tes photos, je n'ai pas pu résister à l'envie de feuilleter mon album photo (sur PC) de mon séjour aux Açores.
ça donne envie d'y retourner, et d'aller visiter les îles sur lesquelles je ne suis pas allé (Flores, Santa Maria)